Florian

Serial Writer

5 months ago

Sélection : 10 des meilleurs setups Shadow imaginés par nos utilisateurs

Mobiles, esthétiques ou originales : des configurations pour tous les goûts.

On ne le répète jamais assez : Shadow, c’est un PC de jeu disponible partout et tout le temps. Certains de nos utilisateurs ont profité de cette grande adaptabilité pour faire parler leur sens de l’improvisation ou de l’esthétisme au moment de créer leurs setups. Voici les dix meilleures configurations Shadow que nous avons sélectionnées ces derniers mois, selon des critères formidablement arbitraires. Et pour couronner le tout, on a décidé de vous les présenter comme des épisodes de Friends, parce que pourquoi pas.

Celui qui était terriblement zen

Un setup placé sous le signe de la communion avec la nature. Un bureau très simple, libéré de tout élément superflu. Une paire de lumières vertes pour un éclairage tamisé parfaitement raccord avec les plantes dont les feuilles descendent en cascade des bibliothèques, ainsi qu'avec ce fond d'écran 100% végétal. On espère vraiment qu'il y a une petite fontaine en forme de grenouille pas très loin, ce serait le tableau parfait pour écouter des chants de baleine ou jouer à Subnautica.

Celui qui avait la tête dans les étoiles

Vous vous êtes accrochés à No Man's Sky en dépit de ses premiers mois chaotiques ? Vous continuez d'explorer Elite Dangerous ou EVE Online en compagnie de vos camarades ? Ou vous prenez plutôt le parti de coloniser de nouvelles planètes dans Astroneer ou Surviving Mars ? Et bien, très chers amis amateurs de voyages interstellaires, voici le cadre idéal pour vos expériences spatiales, guidées par la lumière de ce bon vieux Faucon Millenium.

Celui qui avait le don d'ubiquité

Qui a dit que deux écrans suffisaient ? Visiblement pas cet utilisateur qui a préféré opter pour une configuration multitâche finalement assez peu encombrante avec ses deux écrans latéraux alignés à la verticale. Bon, on vous conseille quand même d'être équipés de plusieurs paires d'yeux pour des questions de pratique. Un trait génétique qui, il faut bien le dire, est moyennement courant chez l'espèce humaine.

Ceux qui aimaient les animaux

Nous avons évidemment notre lot d'amis des bêtes chez Shadow. D'ailleurs, ils aiment tellement leurs copains à poils qu'ils les laissent gentiment s'approprier leurs Shadows - en même temps, ils finissent toujours par vaincre. Alors, on connaissait déjà les sales manies des chats en termes d'occupation de l'espace informatique (ici Kairi, le matou de Janexh, un de nos abonnés allemands). Mais le petit représentant de la race canine ci-dessus n'a pas grand-chose à leur envier.

Celui qui aimait le wifi de la fac

Qui n'a jamais tenté de tromper l'ennui d'un cours de maths en grattant un triste morpion au crayon de papier sur une table ? Qui n'a jamais essayé de profiter des antiques PC des salles de techno pour se faire un petit Counter-Strike au lycée ? Qui ne s'est jamais réfugié dans les jeux de son smartphone pour vaincre une somnolence passagère ? De tout temps, le jeu s'est introduit par le soupirail des salles de classe pour venir égayer les journées des élèves. Et cet utilisateur lui a ouvert une nouvelle fenêtre !

Celui qui était radin-nomade

Pour certains utilisateurs, tester Shadow dans des conditions atypiques est devenu un sport. Une discipline qui dispose d'ailleurs de quelques champions, à l'image de ce Shadower, qui s'est dit qu'il allait faire passer le temps avec une petite partie de PUBG dans les embouteillages, le tout sur un laptop aux capacités réduites (et c'est un euphémisme, mais on ne voudrait pas vexer son sympathique propriétaire). Pouce en l'air, mission accomplie, ça tourne.

Celui qui avait remplacé la voix du GPS

Alors c'est vrai. Il est agaçant. Il donne des ordres et des conseils avec sa voix de robot, à la fois mielleuse et désincarnée. Parfois (régulièrement même), il se plante. Et il ne s'excuse même pas. Par moments, il n'arrive même pas à prononcer correctement les noms des rues et des villes . L'Alsace et la Bretagne sont de véritables épreuves pour lui. Mais, le remplacer aussi sèchement par une partie de Fortnite, c'est un peu dur non ?

Celui qui ne voulait pas s'encombrer

Un PC de jeu capable de faire tourner les derniers gros triple-A ne pèse pas forcément 57 kilos, ne produit pas nécessairement la chaleur requise pour faire éclore des poussins ou le bruit d'une piste d'atterrissage à Roissy. La preuve avec ce setup ultra-portable, soutenu par un hérisson bleu qui cherche clairement à renouer avec la popularité. Opportuniste, va.

Celui qui voulait booster sa console

A sa sortie, il y a quelques mois, le GPD Win s'était présenté comme une sorte de console portable capable de faire tourner un OS typiquement PC, ainsi que les jeux qui vont avec. Équipée en conséquence, la petite machine chinoise avait toutefois montré ses limites au moment de faire tourner des jeux costauds visuellement. Shadow s'impose donc un complément idéal, qui limitera la surchauffe de la Win et lui permettra d'afficher des jeux qu'elle est incapable de gérer seule.

Si vous souhaitez vous aussi réaliser votre propre setup Shadow, avec des idées farfelues et de jolies lumières, tout commence sur cette page !