Blogue / News / Entretien avec Edouard Vanbelle, Chief Information Officer chez Shadow : “En coulisses, nous développons une nouvelle plateforme technologique pour répondre à nos ambitions”
Entretien avec Edouard Vanbelle, Chief Information Officer chez  Shadow : “En coulisses, nous développons une nouvelle plateforme technologique pour répondre à nos ambitions”

Entretien avec Edouard Vanbelle, Chief Information Officer chez Shadow : “En coulisses, nous développons une nouvelle plateforme technologique pour répondre à nos ambitions”

Une nouvelle plateforme technologique plus en adéquation avec les ambitions de l’entreprise : nouveaux territoires, nouveaux produits, ouverture aux professionnels, et d’autres nouveautés à venir.

Il y a des changements qui ne sont pas toujours visibles de prime abord, et qui, pourtant, représentent un tournant majeur pour une entreprise. Depuis quelques jours, Shadow a abandonné son ancienne interface pour adopter une toute nouvelle plateforme technologique. Nommée CBP - pour Core Business Platform - celle-ci est née de longs mois de travaux pour les équipes Shadow. Pour autant, que les utilisateurs Shadow se rassurent : le fonctionnement des services Shadow ne sera que peu impacté par ces changements, et ce pour une période limitée, la migration vers la CBP étant finalisée dans les prochains jours. Tout en élargissant le champ des possibles pour les utilisateurs de nos services.

Pour bien comprendre pourquoi ce changement est intervenu, il faut remonter près d’un an en arrière. Septembre 2021, Shadow ambitionne de lancer de nouveaux services dans le cloud et de toucher un plus grand nombre d’utilisateurs. Mais entre des équipes largement remaniées et de nombreux freins techniques, la plateforme technologique sur laquelle était basé Shadow ne pouvait répondre à ces nouvelles attentes. “On aurait pu tenter de rester sur la plateforme actuelle, mais cela aurait nécessité beaucoup de modifications, sans certitude quant à notre capacité à l’adapter à tous nos nouveaux défis”, explique Edouard Vanbelle, Chief Information Officer chez Shadow.

“Plus facile de repartir de zéro pour s’inscrire sur la durée”

“Lorsque vous rachetez un terrain avec une maison ancienne dessus, vous devez faire un choix entre faire de lourdes rénovations ou tout raser pour reconstruire. C’est cette dernière solution que nous avons choisie. Il était plus facile de repartir de zéro plutôt que de s’appuyer sur des fondations qui n’étaient pas calibrées pour nos nouvelles ambitions. C’est plus long, plus fastidieux et plus risqué, mais indispensable pour nous inscrire sur la durée”, ajoute Edouard Vanbelle. “Il a donc fallu plusieurs mois pour parvenir à mettre en place de nouvelles structures, de nouveaux process, faire des tests - beaucoup de tests - avant d’ouvrir aux premiers utilisateurs il y a quelques jours.”

“L’ancienne plateforme, que l’on appelait “Legacy” en interne, ne permettait pas, par exemple, de proposer plusieurs services Shadow pour un seul utilisateur. Avec tous les lancements qui se profilent chez Shadow, nous n’avions pas d’autre choix que celui de passer sur une nouvelle plateforme”.

La double authentification en ligne de mire

La sécurité a également joué un rôle prépondérant dans la structure de la nouvelle plateforme Shadow. “Nous utilisons désormais un standard unifié pour l’authentification, qui passe par le site web. C’est certes un changement qui pourrait perturber certains utilisateurs, mais c’est plus sûr et cela permettra de mettre en place, dans le futur, la double authentification”, décrypte Edouard Vanbelle.

Cette transition ouvre également de nouvelles perspectives pour Shadow, dont l’ambition est aussi de conquérir le monde des entreprises : “Nous avons pu tester la mise en place de fonctionnalités dédiées aux professionnels que nous vous dévoilerons très prochainement, rendues possibles par cette nouvelle plateforme. On peut même imaginer, un jour, la mise en place de système de “Pay as you use”, c’est-à-dire de paiement en fonction de son utilisation, pour quelques heures ou pour quelques jours seulement.”

Quelles conséquences pour les utilisateurs de Shadow ?

En apparence, les changements sont mineurs pour les utilisateurs : le design de la boutique en ligne Shadow a changé et l’interface de connexion a été également revue. Certains utilisateurs ont peut-être eu la surprise de se voir demander la réinitialisation de leur mot de passe*, pour une simple raison : nous n’avons aucun accès aux mots de passe de nos utilisateurs, or la plateforme changeant, nous avons besoin qu’ils définissent eux-même leur mot de passe pour cette nouvelle plateforme. Shadow a également profité de cette nouvelle infrastructure pour renforcer ses exigences de sécurité liées aux mots de passe, afin d’optimiser la sécurité du système.

Bientôt, grâce à la nouvelle plateforme Shadow, vous pourrez gérer plusieurs abonnements Shadow - et peut-être de nouveaux services Shadow ? - à travers un même compte utilisateur. Longue vie à la CBP !

*Pour rappel, le support Shadow ne vous demandera JAMAIS votre mot de passe. Si vous recevez un email ressemblant à ceux des équipes Shadow vous demandant votre mot de passe, il s’agit obligatoirement d’une tentative de phishing. Restez vigilants !

Il y a 11 octobre 2022