Blogue / Test / On a testé : Far Cry 5 sur Shadow !
On a testé : Far Cry 5 sur Shadow !

On a testé : Far Cry 5 sur Shadow !

Tonique Montana, cet État de Grâce

Il y a 24 avril 2018

Les mammouths laineux et autres artéfacts préhistoriques de l’épisode précédent sont définitivement figés dans la calotte glaciaire ; avec Far Cry 5, la série renoue avec ses origines, en nous plongeant dans un Montana contemporain à feu et à sang, tiraillé entre les exactions d’un gourou sectaire, la prolifération d’une drogue dure appelée la Grâce et une horde de survivalistes persuadés que la fin du monde est proche. À vous de leur donner tort.


Alors qu’on les imaginait bucoliques et pétries de verdures, avec quelques âmes tranquilles avachies sur un rocking-chair sirotant une bière tiède sur un fond de musique country, les terres du Montana exhalent décidément un parfum de fin de civilisation. Il faut dire que la présence d’une angoissante secte d’illuminés, mêlant prêches apocalyptiques, fabrication de drogues dures, kidnappings et exécutions sommaires, n’a rien d’étranger à la situation. Far Cry 5 s’ouvre précisément sur l’arrestation de Joseph Seed, le leader de ces fanatiques religieux, par les forces de police locales auxquelles vous appartenez. Mais très vite, l’affaire tourne au vinaigre : l’hélicoptère censé mener Joseph derrière les barreaux est caillassé par une horde d’adeptes de la secte, allant jusqu’à s’écraser à flanc de montagne. Vos deux supérieurs sont pris à parti tandis que vous vous enfuyez, tant bien que mal, parmi les pins et les rochers.

Le Montana, vous allez à présent le sillonner en long et en large, à pied, en voiture, en bateau, en hélicoptère ou en avion, histoire de libérer vos collègues et de mettre un terme définitif aux exactions de Joseph et de sa bande. Dans la pure tradition open-world de la saga, libre à vous de vous frayer un chemin à votre guise parmi la végétation luxuriante, les coteaux de montagne ou les rivières qui sillonnent la carte. C’est assurément l’un des grands points forts de Far Cry 5 : les textures sont riches et détaillées, l’environnement sonore vous plonge dans l’ambiance et l’univers tout entier suinte de vie. Vous croiserez ainsi de paisibles pêcheurs trempant leur ligne, une faune sauvage qui lutte pour son territoire ou de simples badauds qui flânent en sifflotant. Il n’est pas rare d’entendre un cri déchirer le paysage, avant de découvrir un cougar mordant courageusement le mollet d’un ours, sans se soucier de votre passage. Un vrai dépaysement !