Blog / News / AMA avec notre nouveau CTO : Jean-Baptiste Kempf
AMA avec notre nouveau CTO : Jean-Baptiste Kempf

AMA avec notre nouveau CTO : Jean-Baptiste Kempf

Tout ce que vous avez toujours rêvé de savoir sur notre nouveau CTO !

Il y a 23 septembre 2020

À chaque entreprise sa méthode d’intégration. 

Chez Shadow, une véritable intégration ne se fait pas sans un passage obligé auprès de la communauté. Et oui, vous l’aurez remarqué, on aime vous parler. Il n’est pas rare de voir des employés traîner sur notre Discord, notre Reddit, sur notre forum, ou encore, pour les plus chanceux, sur notre chaîne Twitch. 

Afin d’accueillir notre nouveau CTO (Chief Technology Officer) le plus chaleureusement possible, nous avons donc décidé de vous le présenter au cours d’un live pour que vous puissiez le rencontrer et lui poser toutes vos questions ! 

Vous avez raté ce live qui fera partie de l’histoire de Shadow ? Pas de panique, on vous fait un récap, tout d'abord en vidéo :

Ce premier récap' a attisé votre curiosité ? On vous en dit plus !

Jean-Baptiste Kempf, qui es-tu ? 

Notre nouveau CTO (ou C3TO), 37 ans, français, et geek, travaille dans la tech et la programmation depuis 2003. On le connaît surtout dans la communauté open source étant donné qu’il a contribué à de nombreux projets de ce type, dont le fameux logiciel VLC. Pour en savoir plus sur son parcours, n’hésitez pas à lire notre article de blog concernant son arrivée (et celle de notre nouveau CEO, Mike Fisher). 

Avant de se lancer dans la session de questions-réponses avec la communauté, notre community manager, Luc, a pu interroger Jean-Baptiste (qui préfère qu’on l’appelle JB) pour en savoir un peu plus sur lui. 

Luc : Comment as-tu entendu parler de Shadow ? Qu’en pensais-tu avant de venir nous rejoindre ?

JB : Tout ce qui touche le streaming de jeux vidéo m’a toujours beaucoup intéressé, ce depuis le projet X264 (un encodeur vidéo). Les nouveaux codecs vidéo que j’ai aidé à développer avaient d’ailleurs des fonctionnalités spécialement conçues pour ça. J’ai donc été tout de suite intéressé lorsque j’ai entendu parler de Shadow. J’ai adoré le projet et je me suis mis à suivre son évolution. Je me suis rapproché de l’entreprise en 2018 lorsqu’un investisseur m’en a demandé un audit technique. C’est à partir de ce moment là que je me suis mis à discuter régulièrement avec des personnes qui travaillaient chez Shadow, puis, les choses ont prises une nouvelle tournure lorsqu’en juillet il m’ont demandé : “hey ! tu voudrais pas venir nous rejoindre ?”

Luc : Qu’est-ce que ça représente pour toi de rejoindre Shadow, notamment par rapport à ta vision, la roadmap et les différents développements côté produit ?

JB : La technologie derrière Shadow est vraiment puissante mais peut encore être améliorée. Gagner quelques millisecondes en FPS ou des nouvelles façons d’encoder et de streamer font partie des choses que j’aimerais voir. 

Il y a aussi des problèmes, mais nous en sommes conscients. Mon rôle est de régler les bugs que nous avons et de construire des bases solides pour le futur. Être sûr que cette architecture, ce bagage technique, puisse évoluer. Poser les questions difficiles en internes pour que nous puissions réorganiser les équipes et voir s’il faut recruter de nouvelles personnes pour aller de l’avant. 

Luc : Quelles sont tes priorités ? Les prochains projets qui auront un impact direct pour la communauté ? 

JB :

  • Déjà, j’aimerais rencontrer tout le monde, comprendre la tech, travailler sur l’architecture et réorganiser les équipes. 
  • Je me fais un point d’honneur à régler les bugs, notamment les plus agaçants et j’aimerais trouver des astuces simples pour améliorer encore plus notre technologie. 
  • Ensuite, j’aimerais travailler sur l’app VR, et j’adorerais rendre l’utilisation de Shadow depuis un navigateur web possible. Ce n’est pas sur la roadmap et c’est difficile mais j’adorerais y arriver. 
  • A propos du 4:4:4: le streaming vidéo n’a pas été fait pour du 4:4:4 mais pour des films. Mettre en place du 4:4:4 semble facile, mais ça ne l’est pas. C’est quelque chose que je trouve techniquement très intéressant et sur quoi j’aimerais beaucoup travailler. 

Luc : Que penses-tu de l’univers du cloud computing et du cloud gaming en général, et de la place que Shadow y occupe ? 

JB : J’adore l’approche de Shadow car je la trouve unique. J’ai pour habitude de jouer à des jeux non “standards”, ce qui ne peut être fait avec Stadia ou GeForce Now par exemple. Et en plus de ça, je peux utiliser Shadow pour d’autres usages que du gaming !

Il va y avoir beaucoup de débats entre les éditeurs de jeux, les plateformes, et plus encore… du coup avoir une plateforme agnostique sur laquelle je peux jouer à n’importe quel jeu est quelque chose que j’apprécie beaucoup en tant qu’utilisateur. 

Ça reste un chemin difficile parce qu’on doit toujours se confronter aux problématiques les plus complexes, d’autant plus que nous sommes une petite équipe. Mais j’aime ce chemin, et j’ai hâte de l’emprunter pour améliorer le produit. 

Place aux questions ! 

Parce qu’après tout, le but de ce live stream était justement de laisser la communauté poser toutes ses questions. Elles étaient très nombreuses donc nous avons dû en sélectionner une partie. Si vous souhaitez toutes les connaître, vous pouvez toujours regarder notre replay sur Twitch

Question : Es-tu toujours impliqué dans VLC ? 

Réponse : Oui. Je m’occupais déjà de VLC sur mon temps libre tout en travaillant dans quelques startups. Aujourd’hui je ne code plus pour VLC parce que je n’ai plus le temps. Je concentre maintenant tous mes efforts sur Shadow !

Q : Quel est ton jeu préféré ? 

R : Probablement The Legend of Zelda : Ocarina of Time. 

Les jeux sur lesquels j’ai passé le plus de temps sont Age of Empire et la série des jeux Anno. Dernièrement, j’ai joué à Assassin’s Creed pour tester certaines choses sur Shadow. J’aime les jeux de stratégie. Est-ce parce que je suis mauvais dans les autres jeux ? Peut-être :)

Q : Est-ce que Shadow sur un navigateur web est vraiment possible ?

R : C’est quelque chose de très intéressant de streamer directement sur un navigateur web. Cela nécessite un encodage différent pour accéder au hardware et des changements dans l’architecture de Shadow mais je ne vois aucun obstacle trop grand pour être surmonté.

Q : Shadow sera-t-il entièrement compatible sur Chromebook un jour ?

R : Il y a quelque chose qui recouvre l’app Shadow et la rend difficilement utilisable sur Chromebook, causant le blocage de démarrages réussis. Le comportement n’est pas normal à cause de trop de surcouches mais on réfléchit à résoudre ça.

Q : Comment Shadow va réussir à suivre les évolutions de composants de façon régulière ?

R : On a une stratégie et je ne suis pas celui qui peut la mettre à exécution. Cependant, il y a de nombreux défis qui y sont liés parce qu’on achète beaucoup de cartes graphiques : des défis d’approvisionnement et de finances, et des questions telles que “sommes-nous autorisés à faire ce que nous faisons ?”. Pour le moment, on se concentre sur le développement de la tech et le fait de suivre cette nouvelle structure pour que l’infra puisse livrer de la façon la plus rentable.

Q : Quels sont tes objectifs durant tes premières années chez Shadow ?

R : Premièrement, je dirais ne pas me faire virer en ne faisant pas trop d’erreurs dans la boîte ! Je ne veux pas faire de fausses promesses et je veux prouver que de petites entreprises peuvent être grandes dans leur tech.

Q : Quels sont intentions pour l’app Android ?

R : J’aimerais recruter de nouvelles personnes pour se concentrer dessus. Je tiens profondément aux appareils mobiles, je ne souhaite pas uniquement qu’on se concentre sur les versions bureau parce que je veux que tout le monde puisse jouer, depuis n’importe quel appareil.

Q : Pourquoi Shadow ne peut utiliser de processeurs i7 au lieu des Xeon ?

R : C’est compliqué. Il y a des contraintes à faire tourner des trucs dans le cloud et c’est délicat. Je sais que c’est frustrant mais c’est complexe. On ne peut pas mettre des processeurs et des cartes graphiques normaux dans les datacenters. Il y a de nombreuses règles, des questions à se poser sur la consommation d’énergie, l’électricité utilisée, etc. Il ne s’agit pas de simplement prendre un PC normal et de le mettre dans un serveur, dans le cloud, c’est bien plus complexe.

Et c’est tout pour aujourd’hui ! 

Il y avait bien trop de questions posées, donc si vous êtes curieux et souhaitez entendre toutes les réponse de JB, n’oubliez pas que vous pouvez toujours regarder la rediffusion du stream !

On espère que vous avez apprécié cette sessions de questions-réponses. N’hésitez pas à nous partager vos retours sur notre forum ou notre Discord.

Nous sommes très heureux que Mike Fisher nous rejoigne en tant que nouveau PDG, et Jean-Baptiste Kempf en tant que nouveau CTO, et nous espérons que vous comprendrez pourquoi après avoir lu la transcription de ce stream !